The Gossip Life
Hello jeunesse dorée de Manhattan! Bienvenue sur The Gossip Life!
C'est ici que toutes les personnes qui ont un nom un New York vivent! L'upper east side, lieu de luxe et d'élégance, mais aussi et surtout, pour mon plus grand bonheur lieu de fête et de débauche. Venez donc voir qui fait la une de mon blog aujourd'hui!

You Know You Love Me!
XOXO Gossip Girl

The Gossip Life


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que la fête commence!

Aller en bas 
AuteurMessage
Izadora M. Oulianov
¤ Fabulous Admin ¤
avatar

Messages : 245
Popularité : 3951
Age : 26
Humeur : Прекрасный! Magnifique!

Un peu plus sur moi...
Avatar: Jessica Stam
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Que la fête commence!   Ven 27 Aoû - 3:09

    Jeune filles brune| Oh, tu as vu!? Il y a une soirée chez les Oulianov dans les Hampton!

    Jeune fille blonde| Ouais, c’est trop géniale! En plus, tout le monde est invité! Il parait qu’elle fait cette fête toute les années depuis....trois ou quatre ans et que c’est un MUST!

    Jeune fille brune| OH mon dieu! J’ai déjà hâte à cette fin de semaine!

    Jeune fille rousse| Les filles! Vous avez vus! Izadora organise une fête! Ça dura tout un week-end! Dans les Hampton! Vous avez déjà vu sa maison? C’est Im-men-se!

    Jeune fille blonde| Oui, c’est ...c’est majestueux. Pas pour rien que c’est une Queens...

    Jeune filles brune| J’y suis jamais allé moi...dans les Hampton avant...Comment je vais faire pour trouver?

    Jeune fille rousse| Tu ne pourras pas te trompé. En arrivant, tu tourne sur la rue...

    Izadora| Tu tourne sur la rue Izadora Manhattan, tu continue et ça va être la deuxième maison à droite.


    Je souris en replaçant mes verres fumé. Oui, j’avais une rue à mon prénom. Mon père était influant à New-York et dans le monde de la finance en générale mais surtout, il était riche! Mes parents pouvais m’offrir se que je voulais, au moment où je le désirais. Combien de fille de Constance et de garçon de St-Jude pouvais se vanté d’avoir une rue à son nom? Aucun. Et c’est justement pourquoi j’adorais être moi!

    J’ai regardé les trois jeunes filles un moment puis j’ai continué mon chemin, suivie de quatre ou cinq wannabes, vers ma limo qui m’attendait à la sortie de l’école. Je devais me préparé.

    [...]


    Il était 23h30 environs. La maison des Hampton était pleine à craquer. Il y avais des gens partout. Dans les chambres verrouiller, dans les salles de bain, dans la piscine, sur la plage. Les gens hurlaient, criaient, parlaient, chantaient, dansaient. Enfin bref, ils s’amusaient. Et je m’amusais aussi. Je devais en être à mon troisième mimosa. Je portais mon bikini griffé sous une robe très légère signer Kimberly A. Adam, ma mère. Mère qui avais d’ailleurs tenu à enlever toute les œuvre d’art précieuse qu’elle aimais...Elle avais bien fait...

    Entouré de deux ou trois garçons, je m’amusais bien. J’ai regardé l’heur un moment, j’ai fait signe au DJ d’arrêter la musique. Je suis montré sur la caisse de son, les regards était tourné vers moi. Moi qui adorais avoir l’attention sur moi, je souris, mon verre à la main. Je m’adressai à la foule.


    Izadora| Chers New-Yorkais, chères new-yorkaises je voulais vous souhaité la bienvenue dans les Hampton! J’espère que mon humble dameurs vous comblera! N’hésité pas à visité, à boire à volonté, à danser toute la nuit, à sous lier entre vous...N’hésité pas à vous amuser! QUE LA FÊTE COMMENCE!

    A ces mots, le DJ remis la musique. La foule étaient encore plus endiablé qu’il y avait quelque minutes à peine. Je suis resté sur la caisse de son, un jeune inconnu m’y a rejoint et on à commencer à danser tout les deux ensemble. On s’est embrassé. Rien de plus normal, je suis quand même Izadora Oulianov. Si je vais finir la soirée avec lui? J’en sais rien, la soirée est encore jeune. Il y aura sans doute d’autre rencontre se soir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonia J. Opliari

avatar

Messages : 123
Popularité : 3800
Age : 25
Humeur : Joyeuse.
Commentaires :

Un peu plus sur moi...
Avatar: Kaya Scodelario
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Ven 27 Aoû - 10:01

& Let's begin the party !


Comme tous les ans, une fête chez les Oulianov, organisée par Izadora herself, le week end dans les Hamptons, un week end de débauche et de décadence, ma première soirée sans Raphaël, et pas la dernière il semble. Je hausse les épaules. Je suis sur les marches du MET. Ce soir je dois me rendre dans les Hamptons avec ma limousine, je réfléchis. Les Wannabes sont assises sur des marches inférieures, je mange le yahourt qu’elles m’ont gentiment apportées, sans négociations possibles. Elles me regardent toutes attendant à ce que je pète un câble, elles ont fait mes quatre volontés sans même soupirer, sachant pertinemment que ce n’était pas du tout le moment d’essayer de la jouer non conventionnelles. On ne joue plus. Je serais le tyran. Je regarde les Wannabes, elles me demandent ce que je compte porter pour le Week end dans les Hamptons avec Izadora pour hôtes. Ne pensez même pas que vous puissiez être invitées, vous n’êtes rien que mes esclaves. Je continue de manger mon yahourt, et me met à réfléchir, j’ai acheté tout dernièrement une robe assez légère chez Marc Jacobs rose fushia bustier tout à fait sublimes, mais je ne pense pas l’emporter. Par contre, je vais emporter mon tout dernier maillot de bain de la même marque, il est simplement sublimes. Il va faire beau, il va fait chaud, ça va être magnifique. Je regarde les filles, puis leur explique que je vais remplir une malle Vuitton et l’emporter pour avoir le choix le plus larges possible et emporter le plus de choses possibles, bref, nous allons avoir une véritable défilé de mode de toutes les Queens qui se respectent, je hausse les épaules, pense à Raphaël qui est toujours dans son coma artificiel, ils attendent tous ma décision, je n’ai pas encore envie d’y penser. Je me lève, elles se lèvent, elles sont cinq, toutes de vulgaires copies de mon style unique. Limousine qui m’attend, ma malle dans le coffre, c’est parti. Je me change sur la banquette arrière, quittant mon uniforme pour ma tenue d’arrivée dans les Hamptons, laissez moi briller. Laissez moi vous montrer qui est le chef ici.

Quand j’arrive, il y a trop de monde, tous s’écartent sur mon passage, je prend un verre de Gin-Orange, et allume une cigarette, mes jambes sont longues et immense, les chaussures que je porte sont sublimes, je regarde Izadora qui annonce que le Week End commence. Je lève mon verre en sa direction. Sous ma tenue, je porte mon maillot de bain Marc Jacobs, celui la saison prochaine, celui que ma mère a eu en avant première pour me faire plaisir. Il est sublime, tout simplement magnifique. La musique est excessivement forte, et j’aime ça, je me dirige vers le bar, mon verre vide à la mai, un jeune homme m’aborde, Je le regarde et l’embrasse avant de partir avec un Old fashionned Rhum, un cocktail ultra fort et terriblement délicieux, le gars me regarde, ne pense pas que je suis là pour toi, j’ai d’autre projet en tête. Je cherche les autres du regard, je me dandine contre les uns et les autres, je ris, je pousse, j’écrase ma clope sur la robe d’une pouf. Elle pourra dire ce qu’elle veut, je dirais qu’elle m’a insultée et elle sera virée, alors elle ferme sa gueule, je regarde autour de moi, boit un peu de mon verre avec un véritable plaisir et non caché. J’ai mes lunettes Chanel sur le bout du nez, même s’il y a pas de soleil, je cache mon superbe maquillage de soirées. La musique est superbe, Izadora est une artiste. Cette fille à sérieusement tout compris. Je regarde autour de moi, allume une cigarette et commence à danser, je ne m’arrête pas, je fais glisser tranquillement mes hanches, mes bras, mes jambes. Ma silhouette est parfaite.




* La tenue mise en page, est la tenue d'Antonia. Vous l'aviez certainement deviné. ♥
Photos - Blog de Betty. [ 2007-2010 ]


Dernière édition par Antonia J. Opliari le Ven 27 Aoû - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Humphrey

avatar

Messages : 50
Popularité : 3329
Age : 25

Un peu plus sur moi...
Avatar: Ian Somerhalder
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Ven 27 Aoû - 11:19

J'hésite encore à y aller. Je suis allongé sur mon lit, fumant une clope en regardant le plafond. Qu'est-ce que j'irais foutre à une soirée organisée par une Queen ?! Ce sera le festival des hypocrites, je n'ai pas ma place là-bas. Un sourire fendit mon visage. Justement ! Je n'ai pas ma place là-bas ! Ce sera peut-être l'occasion de signer mon grand retour dans la vie New Yorkaise. Et puis je crois que Jenny va à cette soirée, j'ai bien l'intention de garder un oeil sur elle. Je me lève et me dirige vers mon armoire. Je n'avais pas l'intention de faire un effort vestimentaire. Et puis finalement si. Je sortis un chemise blanche, un veste noir, et un jean. C'était ce que j'avais de plus classe. Je sortis mes vieilles converses blanches délavée. Après m'être changé, je jettais un coup d'oeil dans le miroir, et finis par ouvrir trois boutons de ma chemise. Pour mes cheveux je passais juste ma main dedans, et voilà. Il était déjà 22h45, je vais devoir trouver un taxi. Je prend ma vieilles flasque remplie de whisky. Je sors enfin, trouve un taxi, et arrive au lieu de la fête. Quoi de plus prétentieux que d'avoir une rue à son nom ? Je me souviens que j'avais gravé mon nom dans ma cellule. Ça revient au même non ?! Je ris doucement. Sortant du taxi je vois déjà la moitié des invités complétement bourrés. C'est donc ça, la crème de notre sociétè ?! J'ai envie de vomir. Au loin je vois Antonia, buvant, fumant, embrassant un gars. Je n'eus pas de peine pour elle, pas de pitié. Je sais pas ce que je ressentais en fait. J'avais de la sympathie pour elle. J'entend le petit discours d'Izadora. J'eu envie d'éclater de rire. Dans le genre discours cliché de petite fille riche New Yorkaise, y à pas mieux. Je bus une grande gorgée de mon whisky. Les filles me regardaient, surtout celles qui n'avait aucune réputation, et quelques wannabes. J'étais pas encore assez soûl pour accepter leur avance. Je pense que même sous acides je les refuserais. Je bus encore une gorgée, allumant une cigarette je me trouvais un poste d'observation, ainsi je voyais tout le monde, sans que personne ne s'en doute. Je ne sais pas si je veux regarder ça à tout bien réfléchire. Des filles étalées par terre morte de rire, et leur copines prenant des photos, des inconnus s'embrassant, et 5 minutes plus tard embrassant quelqu'un d'autres, quelques personnes se réfugiaient un moment pour prendre des drogues. L'alcool coulait à flot. Ça par contre c'était une bonne chose, je viens de m'aperçevoir que ma flasque était vide. Je me décollais donc de mon poste, et voulu d'abbord me servir au bar. Et puis je réalisais que j'étais dans la demeure de l'une des familles les plus riches et influente de New York. Je rentrais donc dans la maison, trouvais la cave, et me servis dans la réserve personelle du père Oulianov. Du bourbon ? Pourquoi pas ! Je remplis ma flasque, et la bus presque d'une traite. Je la remplis à nouveau, posais la bouteille à se place, et sortis de la cave. C'est bon, la fête peut commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Kennedy

avatar

Messages : 41
Popularité : 3621

Un peu plus sur moi...
Avatar:
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Ven 27 Aoû - 15:50


    «Si ça tombais sur pile j’y avais pas, mais si ça tombe sur face j’y vais. ». Coucher sur mon lit, les yeux fermer, j’ai prit la pièce de vingt cinq cent qui se trouvais dans mes poche et je l’ai lancé dans les airs et j’ai attenue qu’elle retombe par terre avant d’ouvrir les yeux. Es-ce que j’avais vraiment envie d’aller a cette fête où les Queens se pavanerais et où les Kings seraient à la recherche d’une conquête qu’une nuit? J’avais vraiment envi de voir des wannabes essayer de rentré dans leur monde et de voir les meneuses de claque embrasser tout se qui bougeais tout en se déanchant sur les musique pop ?

    C’était se que je voulais? Vraiment? Absolument pas...Mais dans la vie, faut essayer de nouvelle chose, non? A cette instant j’ai ouvert les yeux pour trouver la pièce au sol. Je me penche pour être bien certaine....face.

    Et bien, on dirait bien que je vais côtoyer l’élite de New-York. Au moment ou je me lêve du lit, Carrie, ma cousine, poussa la porte de la chambre.


    Carrie| Oh!! Pénélope! Devine quoi? JE VAIS A LA FÊTE DANS LES HAMPTON!

    Perséphone| Perséphone...Je suis Perséphone.

    Carrie| Tu te rend compte? Je vais voir Izadora, Jenny, Antonia, Serena, Stella...il y aura les Kings aussi! Oh mon dieu!

    Perséphone| ...Carrie, elles en n’ont rien a foutre de toi! Elle te connaisent même pas! Et tout le monde est invité. C’est pas comme si tu avais été invité personellement, non?

    Carrie| Se que tu peux être désagréable, Phoebe!

    Géniale, elle allait être elle aussi. Mais bon, la maison devais être grande, non? Je ne la croiserais pas trop souvient, non? Elle se mit à fouiller dans ses armoires pour trouver des vêtements pour cette fête. Elle n’avait pas de vêtement griffé, aucun. Mais de la contre façon...Ça elle en avait. J’ai soupiré, lever les yeux au ciel. Moi, j’allais rester habiller comme j’étais. Jean trouer, chandail vintage d’un groupe de musique rock, mes Condverse-Red...je suis sortie de la chambre pour aller attendre Carrie dans la cuisine.

    Une vingtaine de minute plus tard elle sortie de la chambre, prête à aller dans les Hampton. On prit toute les deux le même taxi. Une fois dans les Hampton, Carrie n’arrêtais pas de s’exclamer devant tout ce qu’elle voyait. Lorsque l’on tourna dans la rue, le crie de Carrie ne fut que plus strident.


    Carrie| Tu as vu? Elle a une RUE. La rue porte SON prénom!!

    Wow...Comme c’est totalement idiot. Adolf Hitler méritait sans doute plus un nom de rue que cette Queens aux cheveux blonds. Ces parents avais du dépenser une sommes panoramique pour que leurs fille unique ai droit à une rue dans les Hampton....Cette argent aurait put servir a n’importe quel œuvre de charité du monde...mais non, une stupide plaque avec un nom dessus, c’étais beaucoup plus important.

    On est ensuite arriver à la maison. C’étais un magnifique maison, rien a redire. Grand, beaucoup trop grande par contre....C’étais leurs seconde résidence. Ils n’habitaient même pas là toute l’année. Alors pourquoi diable avait-il besoin d’une aussi grosse propriété ?

    Carrie partie dans la foule de la maison sans même me dire salut. Moi, j’ai regardé se qui se passais avant de faire quoi que se sois. Izadora finissais de dire son discount à deux balles et elle se dandinait avec un garçon qui avais l’aire d’un idiot. Je vu ensuite Antonia passer avec un verre à la main et je vu Damon sortir d’un porte. Il y avait beaucoup trop de monde à l’intérieur Je me suis alors diriger tant bien que mal vers la cours arrière. Il semblait y avoir autant de monde.

    Je me suis donc diriger vers le bar, et j’ai demandé au serveur un Gadfather avant de m’éloigner un peu, pour observer tout le monde de loin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Doyle

avatar

Messages : 29
Popularité : 3339

Un peu plus sur moi...
Avatar:
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Sam 28 Aoû - 17:16

Les matins sont parfois difficile, les miens ça va. Je me lève, envie d’un café noir et d’une cigarette. Mes désirs sont des ordres. J’enfile un jean et me balade torse nue dans l’appartement que j’ai pu avoir en couchant avec une des grues de Saint Constance en lui expliquant que mon appartement était à Paris et que je n’ai pas assez de temps pour pendre un appartement. Elle a accepté de me supporter chez elle, je vis dans l’Upper East Side pour une partie de jambe en l’air toute les semaines avec une demoiselle au corps de mannequin, un peu plus petite quand même. Donc je vis plutôt bien. Je me balade la clope au bec, me servant un verre d’eau dans la sublime cuisine très .. design. Ma jeune … colocataire, si on peut l’appeler ainsi, m’a laissé un mot. « Hey Gaby ! Je ne rentrerais pas ce soir, un week end est organisé dans les Hamptons par Izadora Oulianov, t’es pas invité ? Bonne soirée. » Invité ? Ouais, je suis censé être parmi les nouveaux arrivés qui faut suivre. J’allume une cigarette, me sert mon café noir, y ajoute un demi sucre et me pose devant la télévision avec des scones et de la marmelade à la goyave … genre la fille aime l’exotique … je ris. Je pense qu’il faut que je bouge aux Hamptons, je prend mon jean qui traîne sur le canapé et regarde mon téléphone. J’ai le temps, je ne compte pas faire autre chose que de réfléchir à cette soirée. Je regarde l’heure une dernière fois et décide de bouger mes fesses jusqu’à la salle de bain.

Dans le train qui me conduit au Hamptons, j’ai réussi à trouver une place en première classe malgré tous les héritiers qui viennent bouger leurs fesses chez Oulianov. J’avais entendu dire qu’elle avait une rue à son prénom. Je trouvais ça … Pompeux, ridicule … et très … plouc. Ouais, je trouve que c’est d’un mauvais goût et d’un mauvais genre, c’est très … je n’en trouve pas les mots tellement je trouve ça stupide. Toutes les filles dans le train sont : « Elle a une rue à son nom ! » … « Mais genre, la fille trop riche et trop belle … » Elles me cassaient toutes les oreilles. J’avais avec moi, une valise de chez Hermès que j’ai trouvé dans le grenier de ma mère très Vintage, qui va très bien avec mon style, ma guitare dans sa housse, et mon sac sacoche en cuir véritable. Elles me regardent, elles rigolent en faisant des manières, arrêtez, viens que je te tue ma belle, je vais te faire découvrir le septième ciel dans les toilettes du train. J’ai envie de me dégourdir les jambes, autant que ce soit pour faire quelque chose d’intéressant. Je pose mon trench sur le dossier de mon siège, et va voir les petites pestes qui ne cherche qu’une chose à ce que je les emmène s’amuser dans les toilettes. Je discute, et réussi mon coup. Quand j’arrive, je récupère mon trench, ma valise et ma guitare, je prend un taxi. Quand j’arrive tout est déjà en place, je vais devoir trouver ma « colocataire » pour aller déposer mes affaires chez elle. Je réfléchis. Je viens d’apercevoir cette Antonia, quelle bonne idée j’ai eu de venir bouger ici. Je vais faire ma première présentation à cette demoiselle qui semble bien joyeuse malgré la mort de Raphaël, mon cher petit frère. J’appelle la fille en question, et elle me dit qu’elle va envoyer quelqu’un récupérer mes affaires. Cette fille est vraiment stupide. J’allume une cigarette et laisse mon trench sur la valise qu’on viendra chercher. J’entre, habillé de manière très … parisienne. Je porte un tee-shirt un peu grand blanc, avec un chapelet en argent et une autre collier de perle, un jean droit noir à la limite du slim et des chaussures Vintage, je porte un cardigan en cachemire noire. Je passe une main dans mes cheveux, la clope au bec. Un joli discours plein de clichés, et que la fête commence, je m’avance, croise Damon, et lui fait un signe de militaire et continue ma route vers Antonia, mais je me fait rattrapé par trois Wannabes qui commence à discuter avec moi. Je fais bien mon devoir, discute .. je soupire, elles discutent trop les américaines. J’ai envie de boire, une des filles me ramènent une Vodka pomme, ok. Je veux bien rester avec vous les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenny Humphrey
¤ Fabulous Admin ¤
avatar

Messages : 941
Popularité : 4790

Un peu plus sur moi...
Avatar: Taylor Momsen
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Mar 31 Aoû - 13:29

Spoiler:
 

    Le week end de débauche de ma grande amie Izadora est enfin arrivé! En temps normal je n'aurais jamais dit non à un week end pareil, mais depuis l'accident de Raphael j'ai un peu de mal à faire la fête... Mais bon ça reste une soirée organisée par Iza, et si je n'y vais pas les gens vont vite s'imaginer des choses, et je ne veux pas qu'ils s'imaginent que je snobe Izadora.
    Je fais rapidement ma valise, quelques robes, deux maillot de bain, mes plus jolies souvêtements, et bien sûr des paires de chaussure! J'embarque alors dans le premier taxi qui passe pour rejoindre la villa de Izadora, je lui ai déjà dit que je viendrais avant le début de la fête pour m'installer. Elle m'a réservé une des plus belles chambres, j'étale mes affaires sur le lit et me décide pour un maillot de bain noir qui fait ressortir l'éclat de ma peau laiteuse. Qui aurait cru que j'étais une pur californienne avec une peau pareille?! Après une bonne douche j'enfile le maillot ainsi qu'une petite robe noir entièrement en voile et une paire d'escarpin rouge et noir. Un peu de maquillage, des yeux charbonneux, une bouche recouverte de rouge passion et mes cheveux tombant comme une cascade d'or sur mes épaules. J'entends déjà le bruit de la fête bien commencée au rez de chaussé, j'ai juste à ouvrir la porte de la chambre pour m'en rendre compte de mes propres yeux. Des gens s'embrassent de tous les côtés, probablement à la recherche d'une chambre libre, d'ici 10 minutes il en embrasseront probablement d'autre à la recherche d'une nouvelle chambre... Je descend les escaliers pour retrouver le bar, voilà ce qu'il me faut, quelques minutes avec mes amis préférés et je serais prête à faire la fête!
    C'est sûr il ne m'a pas fallu longtemps pour être en condition. Dans la piscine, assise sur les épaules d'un garçon dont je ne connais pas le nom, complètement saoul tout comme moi, je crie et applaudis le discours de Izadora, je n'en ai pas vraiment écouté grand chose mais le coeur y est c'est l'essentiel. Je manque à moitié de tomber mais me rattrape comme je peux lorsque j'apperçois Antonia merveilleusement bien habillée comme toujours, je lui fais un signe de la main un peu trop entousiaste et tombe dans la piscine accidentellement, même si je soupçonne le mec sur qui j'étais de m'avoir fait tomber vu comment il me prend dans ses bras pour m'embrasser dès que j'atterris dans l'eau...




... F**k Me I'm Famous ...
Un vote pour le forum toutes les
deux heures, ça ne vous prends
qu'une minute, alors votez!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleena T. Garcia

avatar

Messages : 33
Popularité : 3318
Age : 26
Humeur : Joueuse

Un peu plus sur moi...
Avatar:
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Mer 1 Sep - 11:59

J’avais reçu une invitation. Une grande soirée mondaine dans l’une des plus grande maison des plus grande famille. Je n’en revenais qu’on m’ait invité. Je suis nouvelle et déjà dans les soirée les plus prisées ! Comme quoi cela sert d’avoir un bon caractère et de s’affirmé. Il faut avoir les bon amis aussi. Je dois dire que pour le moment le jeu que nous jouons Jenny et moi me plait beaucoup. Ce détester le jours et s’adorer la nuit. C’est fou ce qu’on peut faire pour un peu de popularité. Mais la preuve est la cela fonctionne. Je suis invitée chez les Oulianov. Je ne sais même pas comment m’habiller. Si je fais un faux pas je vais me retrouver sur leur site de rumeur, une certaine Gossip Girl s’éclaterait à humilié tout ceux de Manhattan. Je ne comprend toujours pas son but. Enfin bon, je vais faire attention. Mon beau-père m’a laissé le choix du prix de la robe. Il a dit que je pouvais dépenser à ma guise. Je sens que je vais être la plus belle ce soir.. Ou presque. Je ne sais pas si je pourrais rivaliser avec les Déesse de la mode tellement mon amie Jenny, ou même Serena Vander Wood Sen. Je crois qu’elle sera à la soirée d’ailleurs. Il faudra absolument que je fasse amie, amie avec elle.
Pour la tenue il me fallait quelque chose ou je puisse bouger sans être encombrer, du sexy et du sensuelle. Il ne fallait que cela soit trop voyant mais il fallait qu’on me remarque tout de même. Je voulais jouer la carte de la petite robe original et glamour. Cet effet m’allait bien. Il me fallait un maillot de bain aussi. Apparemment il y avait une piscine et hors de question pour moi de ma baigner en sou vêtement !
Il me fallut une journée pour trouver la perle rare à mes yeux. Je passais aussi chez l’esthéticienne et chez le coiffeur. Histoire de pas avoir l’être trop sauvage. J’avais tout ma tenue, mon maillot, mon invitation, je pouvais demander à mon nouveau chauffeur de m’amener des les Oulianov. J’avais hâte mais j’étais tellement stressée ! Il me fallut décompresser sinon j’aurais fait un pas de travers. Je pensais enfin être prête. Lorsque mon chauffeur de déposa devant l’immense villa, mon siffle en fut couper. Bon allez Lina que la fête commence ! J’avançais avec mon sac, la fête avait déjà commençait. Des personne étaient déjà dans la piscine. Je me sentais un peu seul. Je m’isolais un instant, peut-être que quelqu’un viendrait me parler.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandy L. Van Allen

avatar

Messages : 37
Popularité : 3333

Un peu plus sur moi...
Avatar:
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Sam 4 Sep - 16:25

Soirée chez les Oulianov. Je sens que cela va promettre. Je ne sais pas encore si j’y vais mais… Je ne vais pas me défiler. Si je n’y vais pas je saurais tout ce qui s’y passe. Gabriel doit y être déjà. De toute façon je veux y aller. Je dois d’abord me trouver des tenues et je pourrais demander à mon chauffeur de me conduire aux Hampton. Je sens que la soirée enfin le Week-end va être amusant. Et surtout plein de surprises.

Bon il est grand temps de faire une journée shopping. Il me faut au moins deux tenue voir trois, il sait jamais ce qui peut se passer dans ce genre de soirée. De plus il me faut deux maillots de bains. Je prévois large. Je ne veux pas non plus me baigner en sous vêtements. Quoi que cela ne me dérangerait pas mais ma réputation en serait trop affecter. Je me rends dans ma rue préférée, la 5ième avenue. Je crois que la on peut trouver tout ce qu’on veut à des prix exorbitant. J’adore ! J’entre dans un magasin haute couture. Je veux une jolie petite robe qui ne fasse pas vulgaire. Ravie j’en trouve une rapidement. Mes autre tenues je les trouve dans deux autres magasins différents pareils pour les maillots de bains et les chaussures. Mon chauffeur fourre tout dans le coffre. Dans le trajet qui nous conduit aux Hampton je range tout dans une petite valise. Je prend le temps aussi de me changer en enfiler un robe légère rouge et en attachant mes cheveux, refaire mon maquillage. Tout les garçons allaient être à mes pieds ce Week-end. J’espérais trouver mon meilleur ami Gabriel. Si il était arrivé avant moi il allait être entouré de pouffiasses de Wannabee qui n’avaient rien à faire avec lui. Enfin bon d’un signe de main et elles iraient voir ailleurs. La dur loi du Lycée.. Je suis une reine elles m’obéissent c’est la vie. Et je dois dire que j’adoreeee ça ! La trajet est assez rapide les Hampton se n’est pas vraiment loin de New-York. Le plus long c’est de sortir de la ville. Lorsque mon chauffeur freine et vient ouvrir ma porte et prendre ma valise je n’ai même pas vu le temps passer. Un dernier regard dans mon miroir, parfaite comme souvent ! Je sors et la vue est plutôt superbe. Une magnifique demeure règne sur toute celle d’à coté. Qui sont comparé à la maison d’Izadora minables ! Mon chauffeur porte ma valise jusqu’à l’entrée une femme à tout faire s’en charge et la monte dans la chambre qui sera la mienne. J’entend déjà des rires et des cris. La fête commence juste. Tout le monde n’est pas arrivé et temps mieux si je ne suis pas la dernière. J’avance dans le parc, jardin appelez cela comme vous voulez. La s’y trouve une piscine olympique déjà occupée par pas mal de personne et certaine sont habillée. Je lève les yeux au ciel… Ou va le monde. Mais au fond cela m’amuse terriblement ! Je cherche du regard Gaby, j’aperçois Jenny dans l’eau Nate pas très loin. Izadora aussi et Antonia. Elles sont toutes les trois la. Il y a aussi le frère de Jenny, Damon, et aussi un tas d’autre gens dont leur nom m’échappent encore. Enfin je vois un attroupement de fifilles à papa. Je souris. Gabriel ne doit pas être loin. Au bord de la piscine en plus. Je me dirige vers la troupe. Gabriel bien trop occuper à satisfaire ces demoiselles ne me voit pas. Ce qui m’agace ! Je toussote et toutes se retournent. Pire que des moutons !

-Virez dis-je avec autorité et un signe de mains qui montré le reste des gens à moitié bourrés.

Alors toute se lèvent est quitte mon meilleur ami au regret de celui-ci qui va m’en faire le reproche j’en suis sur. Je m’assois à la place d’une des fille sur le rebord de la chaise longue et passe un bras par-dessus l’épaule de Gabriel.

-Elles reviendront des que j’aurais le dos tourné. Mais bon tu m’as moi en attendant dis-je en le regardant avec un grand sourire angélique qui caché un tas de choses Smile


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Doyle

avatar

Messages : 29
Popularité : 3339

Un peu plus sur moi...
Avatar:
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Ven 17 Sep - 15:58

«Je suis allée à Paris une fois, j’adooore, Sérieux, t’habitais Montmattre ? Oh, je préfère le 16ème c’est tellement plus joli … Oh, j’adore aller faire les magasins aux Champs Elysée … Franchement j’adore ta coupe … C’est vrai que les Parisiens sont ultra hot ? » Et Bla, et Bla, et Bla. Je suis assis sur un empilement de poufs et de coussins et autour de moi la cour du Roi. Les courtisanes, les filles du Harem. Mon Harem c’est New York, et ma favorite ne serait elle pas celle qui s’approche menaçante, elle va me virer mes belles vierges chaudes comme la braise pour prendre place sur le trône. « Virez » Autoritaire, toutes baissèrent les yeux, et se levèrent, une d’elle me fit un clin d’œil, en voilà une bien plus intéressée que les autres et qui m’intéresse beaucoup plus avec son petit maillot de bain de chez Princesse Tam Tam, je sais les reconnaître les marques surtout les marques de Lingerie. Pourquoi ? Parce que j’ai enlevé toutes les marques de Lingerie, sans exception, La Perla, Undiz, Aubade, Princesse Tam Tam, Body One et beaucoup d’autre, mais les Chantal Thomas sont mes préfèrés, pleins de dentelles et coquins à souhait, oui, la lingerie française ne peut être égalée. Je regarde Mandy, elle passe son bras sur mes épaules et me dit des mots qui devraient réconforter les idiots, « Tu m’as moi en attendant ». Je me tourne vers elle et hausse un sourcil, passe mon bras sur sa taille et l’attire un peu vers moi. Quelle prétention, mais me voilà flatter. Cette Mandy, c’est bien la seule à qui je fais entièrement confiance, petite salope comme on en rencontre peu dans sa vie, mais qui anime ma vie d’une manière complètement et définitivement inédite. Les américaines sont bien plus intéressantes que le prétend la rumeur, les disant froides et distantes, en tout cas, toutes les filles de la haute bourgeoisie New Yorkaise, savent ce que signifie le dévergondage, et beaucoup cherchent à savoir ce que ça veut dire. J’attirais Mandy un peu plus. Tu ne devrais pas jouer à ce jeu dangereux avec moi ma belle, tu sais de quoi je suis capable.


- Très entreprenante, très prétentieuse Mandy … Voudrais tu que je te saute dessus sans véritable préavis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandy L. Van Allen

avatar

Messages : 37
Popularité : 3333

Un peu plus sur moi...
Avatar:
Moi je suis:
Mes Liens:

MessageSujet: Re: Que la fête commence!   Dim 26 Sep - 15:10

Je sentis la main de Gaby passait dans mon dos pour finalement me serrer contre lui un peu plus. Je souris juste à demi. Il me faisait rire. Je savais très bien de quoi il était capable et il était capable du pire.. Je le connaissais par cœur. Je le connais même mieux que sa mère! J’en suis persuadée. Et je sais très bien que cela le hante qu’il ne puisse pas me toucher.. Pas pour l’instant. Je sais que je finirais par lui céder. Mais pas pour le moment. « - Très entreprenante, très prétentieuse Mandy … Voudrais tu que je te saute dessus sans véritable préavis ?  » . J’éclate de rire. Oui je suis une fille comme on fait plus maintenant. Les garçons adorent cela. Un petite vierge, pire que sexy au milieu de petit vicieux qui n’attende qu’une chose, l’attraper. Je suis leur proie.. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que je suis venimeuse.. Qui me touche meurt.. Ma vengeance est telle qu’on ne désire qu’une chose lorsqu’on me vexe, c’Est-ce pendre. Enfin Gabriel lui c’est totalement différent. Pire que cela même je dirais. «  Mais n’aime tu pas cela, la prétention ? Saute moi dessus et j’hurle » Je rapprochais mes lèvres de son oreille pour finir ma phrase «  de plaisir surement ».. Je ris puis je me posais à demi allongée sur lui et les cousins et je passais une jambe de façon à l’entourer dans les siennes. Pour l’aguicher discrètement avec l’une de mes mains je fis descendre mes doigts et je m’arrêtais juste avant son bas puis je lui fis un grand sourire innocent dont j’avais le secret.. Qu’elle garce j’étais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que la fête commence!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que la fête commence!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Gossip Life :: ▪▪▪ NEW YORK :: ●● LES HAMPTONS :: Maison des Oulianov-
Sauter vers: